Santé, Medtech
Valoriser les innovations de Dispositif Médical

Le cabinet de conseil en Propriété Intellectuelle ICOSA accompagne de nombreuses start-ups du secteur de la santé. Il vient de créer une filiale baptisée ICOSA Medtech, destinée à répondre spécifiquement aux besoins des projets innovants en matière de Dispositif Médical.

Vous pouvez télécharger le pdf pour une lecture ultérieure de cet article, en cliquant sur le bouton ci-desous.

Télécharger le PDF

Proposer du Conseil en Propriété Intellectuelle en phase avec les enjeux du secteur de la santé : c’est ce que propose ICOSA, Cabinet en Sciences de la Vie, Chimie et Dispositif Médical, fondé par Claire Verschelde et Caroline de Mareuil-Villette. L’offre consiste en un ensemble de services élargis allant de la protection des inventions à l’accompagnement stratégique en passant par l’évaluation et la valorisation des actifs de Propriété Intellectuelle. Les innovations à protéger couvrent un large spectre, depuis les produits et procédés jusqu’aux solutions logicielles.

ICOSA intervient très en amont des activités innovantes, et nombre de ses clients sont des start-ups. ICOSA prend en charge le dépôt de brevets et les interventions relatives aux différentes étapes de la vie d’un brevet (procédures d’examen, délivrances…). « Notre particularité par rapport à des cabinets concurrents est d’avoir une approche business très marquée. Nous proposons une véritable stratégie dans la gestion des brevets dans le but de protéger l’exploitation commerciale du produit qui en découle. Si l’on prend en compte cet aspect dès le début de l’aventure, la start-up devient rapidement plus forte et plus attractive », indique Claire Verschelde, Associée.

Cap sur les technologies médicales

Le cabinet vient de créer ICOSA Medtech, une filiale totalement dédiée au Dispositif Médical, qui répond aux enjeux de Propriété Intellectuelle liés à l’essor du numérique appliqué à la santé, et s’intéresse à toutes les questions relatives à la propriété des données. L’activité de cette filiale va concerner notamment les outils et instruments de type IRM, capteurs, implants, prothèses. Avec l’arrivée du big data, bon nombre de produits innovants deviennent des objets connectés et sont reliés à des applications mobiles, posant ainsi le problème du traitement et de la circulation de l’information qu’ils contiennent. « Nous accompagnons les entreprises dans ces domaines, en nous appuyant sur un réseau d’experts spécialisés sur ce sujet.
A l’inverse d’une société pharmaceutique où l’innovation peut prendre 10 à 15 ans avant d’aboutir à une commercialisation, le cycle d’exercice des start-ups à l’origine de nouveaux produits technologiques médicaux est beaucoup plus court.

sante-medtech-valoriser-les-innovations-de-dispositif-medical

Le volet réglementaire doit donc être pris en compte très tôt, dès les premiers pas de l’activité », souligne Caroline de Mareüil-Villette. « Avec ICOSA Medtech, nous sommes en mesure de suivre étroitement la progression du secteur biomédical », poursuit-elle.

Selon l’Office Mondial de la Propriété Intellectuelle (OMPI), le nombre de dépôts de brevets dans le domaine biomédical a connu en 2016 une augmentation de 11 %, ce qui témoigne de la vitalité de ce secteur. Du fait de sa très bonne expertise scientifique et de ses compétences en Propriété Intellectuelle, ICOSA souhaite mettre en avant cette complémentarité, de façon à asseoir une position de leader en France dans le domaine des Medtech.